Le design inconfortable – FastCoExist

Quand vous montez dans Intervator (vidéo), un ascenseur situé dans un bâtiment d’Essen, en Allemagne, et que vous appuyez pour vous rendre au 5e, l’ascenseur s’arrête au 4e et vous invite à finir à pied pour faire un peu d’exercice. Cet ascenseur est l’un des projets du jeune designer Matthias Laschke, rapporte FastCoExist, qui repose sur l’idée de rendre le design un peu moins confortable pour développer de nouvelles habitudes chez leur utilisateur et pousser les gens, quand ils prennent des ascenseurs normaux à réfléchir à leur pratique, voir à s’arrêter un étage plus bas… 

Pour désigner ses prototypes, Matthias parle de “fauteurs de troubles plaisants” ou encore d’”esthétique de la friction”, parce qu’ils se veulent ironiques, amusant et finalement pas si ennuyant que cela pour qu’on cesse de les utiliser. L’enjeu aussi est qu’on puisse facilement les contourner, qu’ils donnent toujours le choix à l’utilisateur. Dans le cas d’Intervator, il suffit de monter d’un étage plus haut pour contourner le détournement. Le fait que le système soit conçu pour que les humains puissent tricher permet de prévenir leur rejet pour ceux qui ne souhaitent pas les utiliser. Le but : qu’ils créent de la friction pour inviter les gens à réfléchir à ce qu’ils font et créer une réaction. 

Un autre prototype de Matthias est un porte clef où l’on a le choix entre celle de sa voiture et celle de son vélo (vidéo). Si vous prenez celle de votre voiture, la clef de votre vélo tombe par terre pour vous forcer à reconsidérer votre décision. Il a aussi imaginé une lampe qui s’éteint si on ne la touche pas (qui rappelle celle de Weng Xinyu qui nous pousse à choisir entre l’usage de la lampe ou celle de son smartphone), un GPS de voiture qui laisse entendre des enfants jouant quand elle passe à proximité d’une école pour vous inciter à ralentir (vidéo)… 

“Les technologies de la mesure de soi ne proposent que de l’information. Elles peuvent vous rappeler le nombre de pas que vous avez accomplis ou le nombre de calories que vous avez brûlé, mais elles ne vous aident à vous comporter autrement. Quand vous êtes couché dans votre canapé, regarder la télé est toujours confortable.” 

Demain, faudra-t-il imaginer des canapés qui nous éjectent quand nous restons trop longtemps allongés dessus ? 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *