A quel problème s’attaque l’intelligence artificielle ouverte ? – Harvard Business Review

Le récent lancement d’OpenAI, une entreprise de recherche non lucrative qui a reçu d’importants financements (1 milliard de dollars) notamment d’Elon Musk, de Peter Thiel et de Reid Hoffman, semble être une forme de réponse aux initiatives récentes dans le domaine de l’Intelligence artificielle (IA) de Google (voir notre critique), Apple, IBM ou Facebook rapporte le Guardian. “Notre objectif est de faire progresser l’intelligence numérique de la
manière qui est la plus susceptible de bénéficier à l’humanité dans son
ensemble, sans contrainte à générer un rendement
financier”, rapportent ceux qui sont à l’initiative d’OpenAI. Musk s’était d’ailleurs récemment déclaré inquiet du danger potentiel de cette technologie

Sur la Harvard Business Review, James Allworth se demande à quoi s’attaquent ces annonces d’ouverture de l’intelligence artificielle. Est-ce que l’annonce de l’ouverture d’un institut de recherche privé à but non lucratif va vraiment permettre de développer une IA plus sûre, ayant un impact positif pour l’humanité ? Pour Allworth, si sanctuariser l’IA en la dégageant des contraintes financières est stimulant, pourquoi ces grands entrepreneurs ne le font pas pour d’autres domaines de recherche ? Si leur constat est de penser que le capitalisme dont ils sont l’incarnation est délétère pour l’IA, alors pourquoi ne le serait-il pas pour tous les autres domaines dans lesquels ils travaillent ? 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *