Comment Castorama mise sur l’open-source, le DIY et l’impression 3D – Numerama

Intéressante annonce de Castorama lors du OuiShareFest qui se tenait récemment à Paris, rapporte Guillaume Champeau pour Numerama. L’enseigne de bricolage a annoncé vouloir lancer un wikipédia des bricoleurs avec des contenus en Creative Commons (notamment ceux produit par l’enseigne), un service en ligne pour mettre plus facilement en relation internautes et professionnels sur le modèle Uber, un système d’échange de service (Troc’Heures) ainsi qu’un Service après-ventes 3D, permettant d’imprimer à la demande sur imprimantes 3D toutes les pièces des produits commercialisés sous sa propre marque, en rendant ses modèles, plans et notices librement accessibles sous licence libre.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *