Voici venu le temps du nowcasting, la prévision en temps réel – Washington Post

Surveiller l’économie en temps réel, à mesure qu’évoluent les requêtes sur Google, tel est l’enjeu du nowcasting, une contraction de now et de forecasting (maintenant et prévision), estime Ylan Q. Mui pour le Washington Post. Au MIT, le projet un milliard de prix cherche à étudier l’évolution des prix de cybermarchands dans plus de 80 pays en temps réel pour en tirer des enseignements économiques. A l’université du Michigan, le laboratoire de l’économiste Matthew Shapiro utilise Twitter et les médias sociaux pour estimer l’évolution du nombre de demandeurs d’emplois et prédire l’évolution d’autres indicateurs économiques. L’enjeu : tenter de comprendre plus rapidement les fluctuations économiques. Ce mouvement lancé en 2011 par Hal Varian (voir son article de recherche, .pdf), économiste en chef chez Google, consistait alors à utiliser Google Trends et les recherches que les gens faisaient sur Google, pour y trouver des indicateurs économiques pertinents. Désormais, certaines banques intègrent des données provenant de Google dans leurs prévisions… “Nous n’avons pas les moyens de mieux prédire l’avenir… Ce que nous sommes en train de prédire, c’est le présent”, disait-il y a peu. L’idée est simple : corréler des termes de recherche clés aux indicateurs économiques, sur le modèle de ce que fait Google Flux pour la santé. Qui dit que ces extractions de données ne remplaceront pas demain le bureau des statistiques américain, dont le budget ne cesse de se réduire…

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *