Internet : le défunt paradis des rebelles et de la parole libre

Essayez d’imaginer une technologie de l’information qui favorise la censure et la surveillance, qui proscrive l’anonymat et comptabilise chacune de vos actions pour vous les facturer, une technologie avec laquelle nul ne pourrait publier ne serait-ce que sa liste de courses sans autorisation. Des analystes – et non des moindres – prédisent que c’est quasi inévitable. Bien sûr, cette technologie, c’est l’internet, l’ancien emblème émancipateur, le défunt paradis des rebelles et de la parole libre. Selon Steven Levy (qui reprend les théories de Lawrence Lessig, Cassandre de l’internet), les évolutions technologiques, commerciales et juridiques du net pourraient avoir pour but (ou résultat) de changer la nature ouverte du réseau en le transformant en un réseau totalement sécurisé et totalement fermé. Les innovations techniques et commerciales (le développement de l’informatique « de confiance » qui permet enfin les microtransactions, l’introduction des technologies de Gestion des droits numériques, les puces sécurisées, le Next Generation Secure Computing Base de Microsoft)… auquel il faut ajouter les lois toujours plus dures sur la propriété intellectuelles ou la sécurité intérieure, confèrent un fondement technique et légal au « contrôle total ». Le cauchemar est-il en train de se réaliser ? Pas forcément, si l’on en croit Steven Levy, car certaines entreprises (comme Google) comprennent qu’un internet ouvert favorise leurs affaires… Cependant, depuis quelques temps, beaucoup sonnent l’alerte comme John Walker, l’Electronic Frontier Foundation ou même des chercheurs de Microsoft Research (« The Darknet and the Future of Content Distribution »).
« A Net of Control », Newsweek, « Issues, 2004 » : http://msnbc.msn.com/id/3606168
Next Generation Secure Computing Base de Microsoft : http://www.microsoft.com/resources/ngscb/default.mspx
Le « digital imprimatur » de John Walker : http://www.fourmilab.ch/documents/digital-imprimatur
L’Electronic Frontier Foundation  : http://www.eff.org
« The Darknet and the Future of Content Distribution » (.doc) : http://crypto.stanford.edu/DRM2002/darknet5.doc

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *