Jabberwocky : à la recherche des « étrangers familiers »

JabberwockyLe sociologue Stanley Milgram, également connu pour sa théorie des « 6 degrés de séparation« , désignait comme les « étrangers familiers » ces personnes que nous croisons régulièrement dans la ville, que nous ne connaissons pas, avec qui ne nous parlerons peut-être jamais, mais qui contribuent au sentiment de familiarité et de sécurité que nous éprouvons dans un lieu. Le projet « Familiar stranger », mené par deux chercheurs du laboratoire de recherche d’Intel à Berkeley, Eric Paulos et Elizabeth Goodman, vise à utiliser les technologies mobiles pour détecter dans un lieu la présence d' »étrangers familiers ». L’objectif est de développer de nouvelles solidarités, d’améliorer le sentiment de sécurité lors des déplacements dans des lieux nouveaux, voire d’encourager de nouveaux contacts. Le logiciel Jabberwocky permet de repérer tous les mobiles Bluetooth à proximité de l’utilisateur et d’en stocker les identifiants (anonymes : ce sont ceux de la puce Bluetooth, pas des personnes). Ensuite, l’utilisateur verra s’afficher, sur l’écran de son mobile, des icônes qui lui indiquent la proximité de mobiles qu’il a déjà croisés auparavant. L’originalité du système provient de ce qu’il ne nécessite aucune action de la part de ceux dont l’identifiant est enregistré, qui n’ont même pas besoin d’installer le logiciel. En revanche, deux utilisateurs de Jabberwocky peuvent finir par se repérer et pourquoi pas, cesser d’être des étrangers l’un l’autre.

L’info (The Feature)
Le projet « Familiar stranger ».
Jabberwocky.
« Familiar Stranger » fait partie d’un projet plus large d’Intel Research, dénommé « Atmosphères urbaines« , qui s’intéresse aux manières dont les technologies mobiles et « ambiantes » interagissent avec la ville, les lieux et les relations sociales. Parmi les actions engagées dans le cadre du projet, la dissémination de « testeurs urbains » (urban probes), des appareils et des applications originaux installés dans les espaces urbains dans le seul but d’observer les réactions qu’ils suscitent. Jabberwocky est l’un de ces « testeurs ».

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *