La ferme robotique

Les ingénieurs agronomes de l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign ont mis au point des petits robots bons marchés (150 à 500 dollars environ) afin de remplacer les grosses machines agricoles dans certaines des tâches qu’elles accomplissent aujourd’hui. Comme le dit Tony Grift, l’un des promoteurs du projet : « à quoi bon utiliser un engin de 500 chevaux pour parcourir un champ lorsqu’on peut y mettre quelques robots qui vont communiquer les uns avec les autres comme une armée de fourmis, couvrir l’intégralité du terrain et collecter les informations dont on a besoin ? ». Le chercheur souhaite créer une ferme expérimentale où tout le travail serait effectué par des robots autonomes. Yoshi Nagasaka a déjà mis au point des robots planteurs de riz autonomes et adaptés au terrain difficile des rizières japonaises.
L’info : http://www.astrobio.net/news/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=1072 et http://radio.weblogs.com/0105910/2004/07/07.html et http://web.aces.uiuc.edu/news/stories/news2813.html et (abonnement requis) : http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=25756&provenance=zop.archives
La robotique agricole à l’université de l’Illinois : http://age-web.age.uiuc.edu/faculty/teg/Research/BiosystemsAutomation/AgRobots/AgRobots.asp
Pourtant, l’aquaculture pourrait bien être robotisée plus facilement. Plusieurs universités américaines coopèrent à un projet destiné à élever des poissons en pleine mer et en grand nombre dans des gigantesques cages robotisées. Ces « ranchs à poissons » pourraient même se déplacer pour ramener les poissons au port quand ils sont prêts à être péchés.
L’info : http://www.wired.com/wired/archive/12.05/fish.html
En attendant, certains programmes se proposent de suivre les poissons par satellites, comme c’est le cas du Pacific Ocean Salmon Tracking project.
L’info : http://radio.weblogs.com/0105910/2004/08/06.html#a929 et http://www.cio.com/archive/080104/tl_marine.html
Post : http://www.postcoml.org
Et pourquoi pas, permettre à chacun d’obtenir, à l’aide de son téléphone mobile, des informations sur le poisson qu’il achète au détaillant ?
L’info : http://www.smartmobs.com/archive/2004/08/22/fish_bar_code_s.html

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *