Des hot-spots espions ?

Phil Nobles, de l’université britannique de Cranfield, a identifié le nouveau risque majeur de Wi-Fi : de « faux » hot-spots publics et gratuits, installés dans l’intention d’écouter le trafic de leurs utilisateurs, de pénétrer dans leur machines ou même dans les réseaux de leurs entreprises.

Ces hot-spots espions ont un nom de baptème : les « jumeaux maudits » (evil twins). Ont-ils une réalité ou s’agit-il d’une idée qui pourrait un jour s’avérer juste ? Nobles ne le précise pas, mais News.com indique que l’idée avait déjà été évoquée par un autre institut en 2002. Le blog « Wi-Fi Networking News » cite également un test mené en mai 2004 par la société AirDefense, spécialisée dans la sécurisation des réseaux sans-fil, qui recensait plusieurs accès « ouverts » d’aspect douteux. De bonnes raisons, en tout cas, de faire attention à la sécurité de ses échanges sans -fil.

Notons par ailleurs que selon Parks Associates, le nombre de réseaux domestiques sans-fil dépasse désormais celui des réseaux Ethernet classiques aux Etats-Unis.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *