Etes-vous favorable à la création d’un Institut européen de technologie ?

La Commission Européenne lance une consultation publique relative à l’opportunité de créer en Europe un “Institut Européen de Technologie” (IET) dont le but serait de « dynamiser la recherche, l’éducation et l’innovation en Europe ». La consultation a pour objectifs de préciser quels seraient les thèmes majeurs et les missions principales de l’EIT en rassemblant les opinions de tous les acteurs concernés par cette opportunité.

Sur Zdnet, Cyril Fiévet s’interroge sur l’efficacité d’une telle structure et conclue : « Au final, on ne peut que se réjouir de ces prises de conscience et de ces initiatives en faveur d’un meilleur développement de l’innovation. Mais on peut aussi s’inquiéter de la création d’un éventuel nouveau “mammouth”, qui ne résoudra pas forcément tous les problèmes. »

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Comparée à d’autres « cultures », l’Europe semble cultiver un handicap vis à vis de l’innovation dans l’habitude qu’elle a de créer des structures, des organismes, des cellules dont les moyens, les formes, les missions et règlements ne couvrent pas les carrences capitalistiques qui sont propres au continent et à sa frilosité. Auteur de deux brevets industriels concernant l’ensemble des problématiques de la mer, j’ai confronté ces innovations à tout ce qui compte en France en ce domaine. Plusieurs confrontations (DGA, DCN, Technip, Saïpem, Onera) ont reconnu l’intérêt de mes brevets qui répondent, entre autre, à la totalité du programme « ESONET » et vont même au-delà. Or, il n’existe rien en France, voire en Europe, pour répondre à l’inventeur isolé et sans moyens importants. Les coûts financiers à assumer pour la protection des brevets avant signature d’un partenariat sont hors de portée, et le résultat est que chaque interlocuteur se propose d’attendre la faillite de ma démarche. Or, mes contacts non européens sont beaucoup plus réactifs et positifs, de sorte que ces brevets iront contribuer à l’avancée technologique de nos plus fermes concurrents. Je souhaite que votre rédaction consulte les liens ci-dessous afin d’évaluer la portée de mes propos.(principalement bretagne-innovation)
    http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2048
    http://bottin.inventeur.info/modules.php?name=News&file=article&sid=519
    http://www.bretagne-innovation.tm.fr/innover/actualites/fiche.php?actualite_id=38
    Alors un Institut de plus, pourquoi pas ? Mais si c’est pour reproduire les circuits déjà existants sur le terrain et laisser comme toujours les cas inhabituels se débattre seuls dans un contexte dépourvu de véritable politique du risque, à quoi bon ? L’histoitre des innovations regorge de cas déterminants d’inventeurs isolés, et le progrès serait qu’ils ne le soient plus, même sans appartenir à un réseau puissant ou à un Groupe influent.
    Cordialement,
    Tar Kovacs Stefan, Inventeur.

  2. A l’attention de M. Tar Kovacs,
    Cher Monsieur,
    Vous avez complétement raison … et peut-être aussi absolument tort
    Très sincèrement, j’ose imaginer que vous n’attendiez rien des « institutionnels », ni des organismes de soutien à l’innovation pour un projet, beau rêve effectivement, mais un peu trop pour eux !
    Bon, je suis moi même créateur de start up innovantes, et co fondateur d’un GIE de sociétés innovantes, il est possible que nous puissions avoir une solution pour vous
    06 12 38 86 09
    cordialement

Répondre à david varlet Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *