IPod : la télé va-t-elle subir le même bouleversement que la musique ?

L'iPod vidéo d'AppleA l’heure où TF1 et Canal+ misent sur la Vidéo à la demande, les regards se tournent pourtant vers un autre nouvel entrant : Apple et son iPod. Steve Jobs veut-il refaire dans la vidéo ce qu’il a fait dans la musique ? se demande Benjamin Ferran pour L’Expansion.

Alors que l’iPod d’Apple a profondément transformé l’expérience musicale de ses utilisateurs, David Bauder, pour la Technology Review, s’interroge lui aussi pour savoir si le lecteur vidéo que vient de lancer Apple va faire subir au monde de la télévision et de la vidéo, la même révolution d’usage. La vente sur iTunes des prochains épisodes des feuilletons Desperate Housewives et Lost, le lendemain de leur diffusion pour 1,99 dollars, intrigue l’industrie. Si Steve Jobs réussit son pari, l’iPod et iTunes, pourraient bien devenir de nouvelles plateformes pour les programmes vidéos, comme elles le sont devenues pour la musique en ligne.

Pour Phillip Swann, président de TVpredictions, l’iPod vidéo n’aura pas d’impact à long terme sur l’industrie. Le succès de l’iPod dans l’univers musical rejoint ce que les gens cherchaient : une solution de portabilité de leur collection de musique. Mais il n’y a pas une telle demande pour les produits vidéo conclue-t-il. Contrairement à l’écoute de la musique sur un iPod, regarder une vidéo nécessite de l’attention, c’est pourquoi la télévision est populaire : « quand vous la regardez, vous n’avez rien d’autre à faire. »

Reste qu’il est certain que le phénomène aurait été différent si Apple avait pu vendre les programmes avant leur diffusion, diagnotisque l’analyste Jack Myers.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. la question n’est pas de savoir si le programme a ete diffuse, mais bien d’acceder a la liberte de le choisir au moment et a l’endroit desire. C’est la mobilite qui est au coeur de cet enjeu.

  2. Phillip Swann: «quand vous la regardez, vous n’avez rien d’autre à faire»

    C’est peut être vrai pour la plus part des gens. Mais j’en vois d’autres qui de plus en plus mettent leur télé en «image de fond.» Ils peuvent discuter entre eux ou avoir d’autres activités alors que la télé diffuse toujours ses programmes. Certains coupent le son, mais d’autres le baissent juste un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *