Le CNRS vous invite dans la maison du futur.

Le journal du CNRS vous invite à pousser les portes de la maison du futur. « Matériaux aux propriétés révolutionnaires, poussée des énergies renouvelables, technologies domotiques en pleine floraison… les bâtiments se tournent résolument vers l’avenir, au nom d’un double principe : mieux construire pour alléger la facture énergétique et rendre maisons et bureaux de plus en plus ‘communicants' ».

Où la convergence entre la physique des matériaux et les nanotechnologies, l’architecture et l’urbanisme, et les technologies d’intelligence ambiante se manifeste dans ce que nous vivons de plus quotidien.

Visite guidée de la maison du futur (CNRS)

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Très intéressant effectivement. Cependant, j’ai tout de même l’impression qu’on nous ressert depuis longtemps la même vision de la maison du futur… cette maison qui doit « nous faciliter la vie, nous obéir au doigt et à l’oeil, anticiper nos désirs, faciliter nos loisirs, nous affranchir des tâches ménagères, veiller sur notre santé, notre confort »… On voit bien pourtant, que ce n’est pas si simple. Nos loisirs numériques nous prennent plutôt du temps (connecter les appareils, transférer d’un disque dur à une galette…). Quant à l’innovation dans les maisons, elle entre par le bout des gadgets : c’est plus l’iPod que la machine à laver connectée. C’est plus la télécommande pour le portail que le système de régulation général automatique de la maison.

    Sans compter que tout cela ne se diffuse pas vraiment chez les constructeurs de hormis pour quelques réalisations de prestiges. Bref, cette maison scénarisée – http://www2.cnrs.fr/presse/journal/2535.htm – me paraît bien désuète finalement d’autant plus que le scénario devient poussif à force d’être éculer ? La maison du futur ne fait-elle pas fausse route ?

  2. Cette vision futuriste de l’habitat se base sur les fondements d’un habitat actuel, tel que peuvent le dessiner des architectes.
    Alors que l’habitat de demain s’inscrit dans un environnement différent (géographique, sociétal, technologique, politique…). Où d’autres problématiques l’ont complètement remodelés.
    – Pourquoi y aurait-il encore un garage si il n’y a plus de voitures ?
    – Pourquoi avoir plusieurs pièce si une seule se module en différents environnements de vie ?
    – Que veut dire « habitat » si l’on stagne un temps dans un endroit donné ?

    Une approche cependant intéressante qui met en avant :
    « Progrès technologiques d’aujourd’hui avec des idées d’aujourd’hui. »
    La maison du futur ne s’inscrit-elle pas plutot dans une optique :
    « Progrès technologiques de demain avec des idées d’aujourd’hui. »

  3. fausse route… peut-être mais ça dépend pour qui. j’ai du mal à imaginer ce genre de choses en ville. par contre j’ai prévu d’intégrer quelques-uns de ces principes dans mon futur chez-moi. après ce sera question de budget 😉

  4. Bel exemple de prospective : très belle par la technologie, totalement irréaliste pour le commun des mortels. Qui, à part la crème de la société (sans préjuger de la signification du mot « crème ») pourra se payer un tel bijou ? En ces temps de crise du logement (continue en France depuis plus de 50 ans), de coût exorbitant de l’immobilier, de mal logés, pour ne pas parler des sans-logis, il est risible d’accorder le qualificatif « du futur » à cette maison! Le futur du logis serait plutôt comparable à celui exposé dans « Soleil Vert » : au mieux une masure, au pire, une cabane ou une voiture.

  5. ceci n’est rien qu’une maison de plus: il me semble pourtant que la dimension « collectif » tiendra une place de plus en plus importante dans l’avenir, vu les impasses où nous entraînent les actuels excès individualistes.

  6. pourquoi on invente des maisons du futur , celle d’aujourd’huis sont très bien inventer plûtot la magie, poudlard, des balais volants, la téléportation cela serait réellement utile et interressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *