La plus-value de la réputation

Selon une étude dirigée par Paul Resnick, de l’Ecole d’information de l’université du Michigan, les vendeurs qui disposent d’une bonne réputation sur eBay parviennent à vendre leurs produits en moyenne à un taux 8 % supérieur aux autres vendeurs, pour un produit identique. Une étude qui montre également, la force de l’ancienneté, car d’une manière assez général, les acheteurs font peu confiance aux nouveaux vendeurs (via SmartMobs).

Elizabeth Millard, pour Newsfactor Magazine, revient elle sur ces internautes qui gagnent leur vie sur l’internet via les places de marchés comme eBay. « Il y a ceux qui deviennent riche sur eBay, mais il y a plus de fumée que de feu », affirme Joe Kennedy, auteur du Manuel du petit business. « Il y a surtout beaucoup de gens qui travaillent dur pour ne pas se faire beaucoup d’argent. Le pire c’est qu’ils ne s’en rendent pas toujours compte. » Elizabeth détaille notamment le programme PowerSeller d’eBay qui distingue les meilleurs vendeurs, selon la régularité et le montant de leurs ventes mensuelles, et bien sûr, leur réputation sans faille : une distinction qui n’a échoit qu’à 4 % des marchands. En s’intéressant à ceux qui ont réussis, les vendeurs « Titanium » (qui vendent pour 150 000 dollars par mois) dont l’essentiel du métier consiste à générer des volumes d’échanges toujours plus importants, pour élargir leur gamme de produits et fidéliser toujours plus de clients, elle démonte un peu le miroir aux alouettes. Même si, les amateurs qui gagnent tout ou partie de leur revenus via eBay sont toujours plus nombreux, comme le signalait Libération en mai dernier, la fortune n’est pas vraiment au bout du chemin.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *