Optimiser les réunions

Comment comprendre ce qu’il s’est passé à une rencontre où vous n’étiez pas présents ? Le projet européen AMI (Augmented Multiparty Interaction) cherche à extraire le maximum d’éléments utiles d’une réunion en utilisant de nouvelles méthode d’archivage et de navigation.

Lancé en janvier 2004, AMI a commencé à s’intéresser aux méthodes de captures de l’interaction, utilisant une vaste palette d’outils (caméras, stylos numériques, enregistrements vidéo…) et de technologies (reconnaissance vocale, indexation multimédia…). « Nous avons mis au point un navigateur adapté aux réunions où les contenus audios et vidéos peuvent être retrouvés par thèmes », explique Steve Renals de l’université d’Edinbourgh.

Les chercheurs souhaitent maintenant s’attaquer aux conférences distantes avec AmiDa (Augmented Multiparty Interaction with Distance Access), une suite au projet AMI, qui tente d’appliquer les mêmes technologies aux vidéoconférences, en utilisant des webcams et outils de messagerie instantanée courants.

« Dans les conférences téléphoniques, les gens ratent les indices périphériques, comme le langage du corps. Avec AmiDa, nous étudions comment compenser cette information perdue, permettant par exemple de savoir quand les gens s’ennuient. L’idée est qu’avec de nouveaux outils on puisse rendre l’expérience de la vidéoconférence plus naturelle et donc plus fréquente. »

Via Cordis.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *