Un exosquelette souple – FastCoExist

Le laboratoire de biodesign et l‘Institut Wyss de l’université d’Harvard ont présenté un exosquelette souple qui vient aider les muscles des jambes en mouvement sans qu’on remarque vraiment son aide, grâce à des actionneurs fluidiques mous constitués de matrices élastomères particulièrement légers, rapporte FastCoExist. Pour Conor Walsh, son inventeur, l’exosquelette “doux” (vidéo), contrairement aux prototypes robotiques que l’on connait, est destiné à être porté sous des vêtements par des personnes en bonne santé qui ont besoin de petit niveaux d’assistance. Le prototype actuel ne pèse que 6 kilos, peut être utilisé deux à quatre heures et facilite l’effort de quelque 20 %. Nos super pouvoirs sont déjà là !

La robotique douce, reposant sur des structures élastiques à base de plastiques et d’élastomères a décidément le vent en poupe. Le laboratoire de biodesign d’Harvard a d’ailleurs lancé une boîte à outils pour permettre à chacun de fabriquer des robots souples. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.