Comment apporter une vraie révolution énergétique en Afrique ? – TED Ideas

Pour éclairer le continent africain, la solution repose sur les microréseaux électriques, estime David Moinina Sengeh (@desngeh) pour TED Ideas. 70 % des habitants de l’Afrique sub-saharienne n’ont pas l’électricité, rappelle l’innovateur africain diplômé du MIT. Pour s’éclairer ou se chauffer, ceux-ci utilisent des générateurs diesel, des lampes à pétrole ou des feux de charbon de bois. Le problème, c’est que l’installation d’une réelle infrastucture électrique sera trop longue et trop chère. Et les produits alternatifs, qui ne permettent qu’une seule utilisation comme les lampes solaires, les chargeurs manuels, les réfigérateurs pot-en-pot…, sont par essence limités dans ce qu’ils permettent de faire (ces derniers par exemples ne sont pas assez froid pour conserver des vaccins ou de grands volumes de nourriture). Pour David Moinina Sengeh, la solution pour l’Afrique repose sur les microgrilles énergétiques, des versions locales du réseau électrique, fonctionnant indépendamment les unes des autres, alimentées par des piles à combustible, l’éolien ou le solaire. C’est ce que propose son ami Sam Slaughter, cofondateur de PowerGen qui propose de minicentrale électrique solaires pour alimenter plusieurs habitants qui payent leur facture d’électricité via leurs mobiles. Pour Slaughter, il n’est pas sûr que les entreprises privées construiront des infrastructures énergétiques nationales, comme l’on fait des entreprises privées pour le téléphone en quelques années. David Moinina Sengeh évoque un village Kenyan où la PowerBox de PowerGen a remplacé les générateurs électrique diesel pour fournir pour beaucoup moins cher l’électricité dont les gens ont besoin. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.