Comment le jeu vidéo nous manipule – Rue89

Sur Rue89, le game designer Oscar Barda (@osskx) revient sur les modèles économiques des jeux gratuits, ces jeux dont l’accès est gratuit mais où la plupart des fonctionnalités additionnelles sont payantes. Mais qui paye pour ces jeux ? Clash of Clan, l’un des plus célèbres, engrange 1 million de dollars par jour ! En fait, 0,15 % des joueurs génèrent 50 % des profits. On estime que 10 % des joueurs génèrent l’ensemble des profits, ce sont ce qu’on appelle les whales (les baleines – en français on dirait plutôt les pigeons), terme hérité du monde du casino et qui désigne le plus souvent des mômes qui jouent avec la carte de crédit de leurs parents. Oscar Barda revient sur les techniques de conception de la manipulation des joueurs pour les inciter à dépenser de l’argent en adaptant leur conception aux utilisateurs. “D’ici quelques années, ce sera la moitié du jeu qu’on adaptera à votre personnalité pour être au plus près de vos envies”. En comparant les profils des acheteurs aux profils non acheteurs, le jeu recrée les conditions qui ont poussé des joueurs proche de vous à acheter pour vous impulser l’acte d’achat.

 “L’enjeu n’est pas de faire de bons produits, mais des produits qui font consommer.” 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.