Des machines pour nous rendre heureux – Newscientist

Après Jibo et Pepper, les robots compagnons capables de reconnaître nos émotions, le New Scientist présente EmoSpark. EmoSpark (vidéo) est un cube doté d’un micro et d’une webcam qui répond aux commandes sonores qu’il reçoit. Il peut jouer un chanson de votre bibliothèque musicale, publier pour vous un statut sur Facebook, répondre à vos questions… A première vue, il fonctionne un peu comme Echo, la télécommande vocale d’Amazon. Mais pour Brian Fitzpatrick et Patrick Levy Rosenthal, les fondateurs d’EmoSpark, il est avant tout une “intelligence artificielle émotionnelle”.

A mesure que tous nos objets se connectent à l’internet, nous avons besoin de moyens pour tempérer la logique des machines avec quelques chose de plus humain, estime Ran el Kaliouby, fondatrice d’Affectiva, cette société spécialisée dans la mesure de l’émotion qui vient de publier un kit de développement pour utiliser son algorithme d’évaluation des émotions (voir “Augmenter notre intelligence émotionnelle”). La webcam d’EmoSpark identifie les visages qui s’adressent à lui ainsi que votre ton de voix pour déterminer votre humeur et s’adapter à celle-ci. Est-ce suffisant pour générer suffisamment de contexte ? Rosalind Picard cofondatrice d’Affectiva semble en douter. Sur Cnet, Luke Westaway est également dubitatif après avoir essayé l’appareil, qui semble avoir du mal encore à saisir les nuances de l’expression du visage et même parfois à comprendre ce que vous lui dites.   

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.