Jeux pour enfants : Google et Mattel se trompent-ils ? – Fortune

Lors du dernier Google I/O, Google a annoncé avoir déposé un brevet pour un jouet : un ours en peluche bardé de capteurs et de caméras pour interagir et surveiller les enfants, un terrifiant ours en peluche, estime CNN. Mattel a annoncé le lancement à l’automne de Hello Barbie, sur le même principe qui a provoqué un tollé d’associations comme de la presse. Pour le sociologue Filip Lau (@filiplau), explique Fortune, cette évolution de l’interaction vers la surveillance semble mal comprendre ce que recherchent les enfants qui jouent. Ceux-ci recherchent plus la liberté et la créativité que de se faire dicter leur imagination par un objet. Notre capacité à imaginer que les objets peuvent être autre chose que ce qu’ils sont est essentiel à l’apprentissage. Les enfants cherchent des espaces pour créer, pas des objets pour se faire dicter leur imagination. 

C’est très juste. Mais Filip Lau oublie peut-être le but de ces objets, de ces jouets cognitifs, qui semble plus d’écouter les enfants dans l’espoir de recueillir des données pour construire des nouveaux jouets ou produits. Ces objets ne sont pas des jeux. Ils sont des capteurs. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.