Le cyber-harcèlement est nocif, mais le harcèlement est pire – Washington Post

Selon une étude (.pdf) publiée par la revue de l’association américaine de psychologie rapporte le Washington Post, le problème de la cyber-intimidation n’est pas tant la technologie que l’intimidation elle-même. Comme le synthétise Nolwenn Le Blevennec pour Rue89 : “Quand le harcèlement a lieu dans le monde réel, il implique plus de
personnes harceleuses, des personnes plus proches et puissantes
(populaires) et il dure plus longtemps. Le harcèlement numérique a lui
un côté feu de paille, il est le fait de personnes moins proches et même
parfois inconnues.Mais selon l’étude, le harcèlement numérique peut avoir des
conséquences dramatiques quand il est associé au harcèlement classique
de cours d’école. L’enfant harcelé n’a alors jamais de repos. Il décrit
une situation qu’il est impossible d’arrêter. Ce harcèlement en continu
est souvent perpétré par d’anciens amis.” 

Malgré ces différences, le harcèlement en ligne et hors ligne ne s’opposent pas et doivent être traité dans leur globalité.

MAJ : sur son blog, le psychologue Yann Leroux évoque une autre étude réalisée auprès de 20 000 élèves de Boston qui confirme en grande partie les résultats de la précédente.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.