Connecter les applications entre elles – Medium

Steven Levy pour Medium revient sur le lancement de Wand Labs qui cherche à résoudre le problème que génère la profusion vertigineuse d’applications mobiles. Pour son président, Vishal Sharma, à l’heure du web, il était très simple de partager quelque chose. Mais sur nos smartphones, les applications ont remplacé le web et partager des contenus depuis une application est devenu bien plus compliqué, même si vos correspondants disposent de la même application. La “baguette magique” de Vishal Sharma – qui est pour l’instant en beta privée – vise à répondre à ce problème en agissant comme un navigateur internet pour téléphone : l’idée est de permettre de partager ses applications avec ses relations, en leur accordant des accès à celles-ci, même s’ils n’en disposent pas. Ainsi, si vous envoyez une playlist Spotify à un ami par exemple, il pourra écouter les chansons sur un autre service, comme Rdio ou Youtube.

Une fois que vous évoquez une chanson sur Wand, vous pouvez l’envoyer aux correspondants de vos choix ou à d’autres applications.

Wand permet même d’accorder un accès temporaire à son réseau Wi-Fi ou à un compte Twitter sans partager son mot de passe. Wand se présente comme une messagerie instantanée à l’image de Facebook Messenger ou WhatsApp, mais qui permet aussi de partager des actions. Wand se présente comme une pierre de Rosette pour rendre toutes nos applications intéropérables. Quand vous placez une chanson dans Wand, vous pouvez la jouer, accéder aux paroles, regarder la vidéo ou la partager… Tout l’enjeu est que Wand comprenne que vous parlez d’un film, d’une musique ou d’une personne pour proposer des fonctionnalités adaptées. Pour l’instant, une trentaine de plug-in sont disponibles, dont un par exemple qui permet de partager l’accès à une lampe connectée, en vous permettant de régler cet accès, sans sans révéler votre mot de passe ou compromettre la sécurité de votre appareil.

Via Wand, on peut envoyer à son correspondant des accès à son thermostat connecté ou à son réseau Wi-Fi…

Pour Sharma, l’enjeu est de construire, rien de moins, qu’un Facebook des choses.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.