L’ocytocine nous pousse-t-elle à mentir ? – Deric Bownds’ mindblog

On a longtemps considéré cette hormone comme celle de l’amour ou de la confiance. Aujourd’hui, les choses s’avèrent de plus an plus ambiguës. Deric Bownds nous rapporte ainsi sur son blog les conclusions d’une récente étude de  Shaul Shalvia et Carsten  De Dreu,  qui  suggère que cette molécule pourrait bien nous pousser à mentir ou nous conduire de façon malhonnête s’il s’agit de protéger ses proches ou les membres de son groupe. A noter que De Dreu, l’un des coauteurs de l’étude, s’était déjà fait remarquer par  série d’expériences tendant à montrer que l’ocytocine pouvait exacerber les tendances racistes ou xénophobes

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.