La stagnation de l’innovation, responsable de la crise économique ? – Soft Machines

Richard Jones, spécialiste de la nanotechnologie, soupçonne que la récession économique qui sévit dans nos sociétés pourrait être en grande partie causée par la stagnation de l’innovation technologique. Selon lui, comme le montre le graphe de l’évolution des produits nationaux bruts des plus riches nations du globe, on s’aperçoit que le ralentissement de la croissance a commencé bien avant la crise financière de 2007. 

L’argumentation de Jones pourrait surprendre ceux qui ne le connaissent pas. Une stagnation de l’innovation technologique, vraiment ? N’est elle pas plutôt en train de s’accélérer, de suivre la courbe de la loi de Moore ? Mais Jones affirme au contraire depuis longtemps que cette “innovation” ne concerne en général que les domaines de l’information, autrement dit le numérique. Dans les domaines plus fondamentaux de la chimie, de l’énergie, de l’industrie, les progrès se sont au contraire singulièrement ralentis.

Certains pensent, continue Jones, que la stagnation de la technologie et la récession économique qui s’en suit sont inévitables. Jusqu’ici, l’innovation technologique aurait été facile, rapide, mais on atteindrait aujourd’hui un point où les choses deviennent beaucoup plus difficiles et compliquées. Mais Jones conteste cette affirmation. Au contraire, les technologies découvertes et réalisées depuis le 19ème siècle ont demandé beaucoup d’efforts et de main d’oeuvre. Ce sont nos sociétés contemporaines qui refusent de faire ces investissements difficiles. “Dans certains domaines, comme celui de l’énergie, nous avons juste arrêté d’essayer depuis ces trente dernières années..”, affirme-t-il.

http://www.softmachines.org/wordpress/wp-content/uploads/2014/05/G7-Real-GDP-per-capita-plot.jpg

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.