Pour une politique publique au service de l’innovation – The Family

Dans un stimulant billet, l’entrepreneur et accompagnateur d’entrepreneurs Nicolas Colin de The Family rappelle qu’il n’y a pas d’innovation possible sans un volume important de dépense publique, comme le montre l’histoire même de l’internet ou du GPS. Mais les enjeux de cette dépense publique ne sont pas les mêmes aujourd’hui qu’hier. “A l’âge entrepreneurial, l’enjeu est à la multiplication des initiatives d’amorçage”. Pour cela, les entrepreneurs ont besoin de protection sociale, de plateformes ouvertes et de capital risque. Et le financeur d’en appeler à arrêter les subventions “bac à sable”, qui est procédurale, inadaptée et qui détourne l’entrepreneur de son objectif : trouver son modèle d’affaire ! Les dispositifs d’aides sont souvent inadaptés, privilégiant la R&D à la réalité de l’innovation ; conditionnels plutôt qu’inconditionnelles. Elles doivent avoir pour objectif de retenir l’innovation sur un territoire. Mais, pour Nicolas Colin, les entrepreneurs n’ont pas besoin de subventions.

Ils ont besoin : i) d’une protection sociale universelle qui les libère de la peur du lendemain, ii) de plateformes ouvertes sur lesquelles développer leurs applications et iii) d’un marché du capital-risque fluide, profond, et réactif.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.