La technologie dans « Civilization : Beyond Earth » – Ars Technica

Pendant longtemps le jeu Civilization (et ses nombreux clones) a utilisé un modèle de développement technologique très linéaire : l’arbre des technologies, dans lequel il était nécessaire de faire des découvertes les unes après les autres, avec très peu de variations possibles. Par exemple, il fallait découvrir la roue pour connaitre les mathématiques, etc. (Rappelons nous tout de même que la civilisation Maya, connue pour ses calendriers extrêmement élaborés et ses prouesses architecturales, ignorait la roue).

Les choses pourraient changer avec Civilization : Beyond Earth, le nouveau jeu de la franchise. Cette fois, la partie ne se déroule pas sur terre, mais dans une planète extraterrestre, avec des technologies futuristes disponibles dès le départ (les plus âgés d’entre nous se rappelleront que Sid Meier avait déjà tenté il y a 15 ans une telle version futuriste de Civilization avec Alpha Centauri). Les journalistes d’Ars Technica ont eu accès à une version pré-alpha du jeu, et à en croire l’article paru à ce sujet dans cette revue, le bon vieil arbre des technologies serait remplacé par un “réseau des technologies” partant d’un point central et s’étendant vers la périphérie. Cela permettrait, semble-t-il, de créer différentes formes de développement technologique. “Nous ne savons pas exactement comment la technologie humaine va se développer” a expliqué à ce sujet Peter Murray de Firaxis. Un modèle un peu plus réaliste, donc. A quant l’introduction de la sérendipité dans les découvertes technologiques au sein de Civilization ?

http://cdn.arstechnica.net/wp-content/uploads/2014/05/Screenshot_E3_BE_Supremacy_Combat-640x377.jpg

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.