Les neuf entreprises qui en savent plus sur vous que Google et Facebook- Quartz

Leo Mirani pour Quartz revient sur un rapport de la Commission fédérale du commerce américaine sur les courtiers de données qui s’intéresse à ces sociétés qui recueillent d’innombrables données sur tous les consommateurs. Le rapport souligne que les courtiers de données recueillent à la fois des données en ligne et hors ligne, que la plupart partagent leurs données, qu’ils utilisent pour faire des inférences sur les consommateurs incluant des inférences sensibles, liées à l’origine éthnique, le revenu, la religion, l’appartenance politique, l’état de santé. Si les catégorisations sont utilisées pour faire des promotions, elles peuvent être également utilisées à d’autres fins, notamment comportementales, s’inquiète la FCC, qui souligne aussi le danger de conserver des données indéfiniment… La FCC invite le Congrès à adopter une loi pour que les consommateurs puissent avoir un accès “raisonnable” aux renseignements collectés à leur sujets. Et la FCC de recommander la création d’un portail centralisé permettant aux courtiers de décrire leurs pratiques et aux internautes d’accéder à des outils d’opt-out, de favoriser le développement d’outils d’opt-out, et d’exiger des courtiers de données qu’ils indiquent aux consommateurs les conclusions qu’ils tirent des données brutes, qu’ils révèlent les sources de leurs données afin que les consommateurs puissent les corriger à l’origine. La FCC recommande également que les détaillants qui partagent des données avec des courtiers l’indiquent plus clairement avec la possibilité pour l’usager de le refuser. Enfin, elle souhaite une meilleure protection des données sensibles, notamment de santé en recommandant ici un consentement affirmatif auprès des consommateurs. Quand une entreprise utilise les données d’un courtier pour limiter la capacité d’un consommateur à effectuer une transaction, la FCC recommande qu’elle en informe le consommateur et indique sur quelle donnée elle s’est appuyée.

Puisque nous en sommes aux rapports, la Maison Blanche a récemment publié un rapport sur les Big Data (.pdf) qui recommande de mettre en place le projet de loi sur la vie privée du consommateur (.pdf) (qui date de 2012), et mettre à jour plusieurs lois américaines pour assurer la protection des données des personnes afin notamment de veiller à ce que l’analyse de données ne favorise pas la discrimination.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.