Un équipement VR (en partie) open source – Wired

La société chinoise ANTVR s’est lancé dans un projet de casque de réalité virtuelle, dans le sillage du succès d’Oculus, nous apprend Klint Finley dans Wired. Mais leur système se caractérise par la mise en open source d’une partie de l’appareillage. Non pas le casque lui même, ou le contrôleur, mais le récepteur sans fil qui se tient entre tous ces objets et la console de jeu. La possibilité de “hacker” ce récepteur permettrait de faire fonctionner l’ANTVR avec de nouveaux supports et systèmes, par exemple de piloter un Roomba.

De plus, le casque ANTVR utilise des lentilles non sphériques, ce qui permet de l’adapter à des jeux déjà existant. Les lentilles sphériques de l’Oculus déforment l’image et obligent les concepteurs de jeux à développer des produits particuliers.

Comme Oculus, ANTVR utilise Kickstarter pour lever des fonds. Ils en sont aujourd’hui à 177 000 $ (pour un but de  200 000 $) . Finley se demande si les utilisateurs, échaudés par l’affaire Oculus (racheté par Facebook après une campagne de crowdfunding) seront prêts à retenter l’expérience avec ANTVR. Mais, le  cofondateur de cette société, Qin Zheng, affirme n’avoir aucune intention de revendre l’entreprise.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.