La fantasy plus scientifique que la SF ? – io9

C’est l’étonnante conclusion à laquelle est parvenue Annalee Lewitz, la rédactrice en chef d’Io9. En effet, dans bien des cas, les romanciers de fantasy se montrent bien plus précis sur la crédibilité scientifiques que les auteurs de SF. Pour exemple, elle cite par exemple les ouvrages de Marie Brennan sur l’histoire naturelle des dragons. Son héroïne, Isabella, est une naturaliste cherchant à établir une taxonomie des dragons, et ce de manière très réaliste.

Lewitz cite encore Ann McCaffrey, qui a écrit elle aussi une fameuse saga sur les dragons en élaborant un système écologique complet, ou encore la trilogie  Southern Reach de Jeff VanderMeer, une fantaisie urbaine lovecraftienne, qui selon Annalee Lewitz, est la meilleure description d’un système écologique en transition qui lui ait été donnée de lire.

Enfin, comment parler de Fantasy sans mentionner le “Game of Thrones” ? Des géologues  ont tellement été fascinés par l’univers de George R..R Martin qu’il en ont reconstitué l’histoire géologique.

Analee Lewitz note toutefois que si les romans de fantasy sont très renseignés scientifiquement, les sciences traitées sont différentes de celles favorisés par les livres de SF : la fantasy se concentre surtout sur l’écologie, la géologie, la biologie ; la SF creuse plus la physique, la cosmologie, l’ingénierie.. Et les deux formes de littérature intègrent l’anthropologie et la science politique…

http://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/s--rCBt_yon--/c_fit,fl_progressive,q_80,w_636/671262183517888324.jpg

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.