Les algorithmes prennent la plume – Le Monde.fr

Yves Eudes pour Le Monde revient sur les programmes écrivains… permettant de transformer des tableurs en textes compréhensibles par tous, promettant la démultiplication du volume de textes publiés… L’écriture automatisée mariée au profilage va permettre la personnalisation des articles… “A l’avenir, chaque article aura un seul lecteur”. Chacun d’entre nous aura accès à un robot écrivain !

Mais surtout, ces programmes vont transformer le rapport entre le travailleur de la connaissance et la machine : 

Le logiciel “prépare un plan, ou un brouillon, contenant les informations essentielles, avec les chiffres exacts. Ensuite, un humain prend le relais, il retravaille le brouillon, en rajoutant un peu d’opinion et de jugements de valeur. » Le système sait aussi dialoguer avec les humains, qui deviennent de facto ses assistants : « Si l’algorithme s’aperçoit qu’il lui manque une donnée, il s’arrête et demande qu’on la lui fournisse. Dès qu’il l’obtient, il se remet au travail. » Chaque employé de bureau pourra alors se demander si ses compétences sont complémentaires de celles de son ordinateur, ou si l’ordinateur se débrouillerait mieux sans lui.”

Dans un autre article, Yves Eudes revient sur Marlowe, le robot blogueur conçu par Francis Chateauraynaud et Jean-Pierre Charriau de l’EHESS qui s’intéresse aux controverses scientifiques et techniques, un robot analytique et réflexif. Dans la dernière partie du dossier du Monde, Eudes revient sur la vérification des faits automatisée via Trooclick, le robot qui vérifie les chiffres des articles des journalistes. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.