Transclasses, l’ascension sociale n’est pas une aventure solitaire – Regards.fr

Regards revient sur le livre de la philosophe Chantal Jacquet sur Les Transclasses ou la non-reproduction, qui explore les trajectoires de ceux qui s’arrachent à leur milieu social d’origine et dresse le contrepoint des héritiers de Bourdieu. Dans l’interview qu’elle offre à Regards, elle explique que l’ascension sociale a peu à voir avec la volonté ou le mérite. Il n’y a jamais de cause unique à l’ascension sociale, et l’ambition, contrairement à ce que cherche à nous faire croire le discours méritocratique, n’est pas un facteur explicatif. L’ambition est plus une conséquence qu’une cause :

“L’ascension sociale n’est pas une aventure individuelle, on ne part jamais tout seul : on est mis à la porte ou on est porté par son milieu. Il n’y a pas de self-made man. On se fait toujours avec le concours des autres : avec ou contre eux, mais toujours en relation avec son milieu.”

Signalons également un article sur La société du mérite de Dominique Girardot dans le Journal du Mauss…

“Vouloir convertir la reconnaissance en rétribution, revient à priver ce qui est fait de sa dimension symbolique.”

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.