Des villes plus divisées que jamais – CityLab

Richard Florida pour CityLab souligne que non seulement la compétition territoriale entre villes américaines est forte, mais les agglomérations elles-mêmes sont de plus en plus fracturées économiquement. 

image

Certains quartiers de Los Angeles, par exemple, concentrent les habitants qui travaillent, les mieux éduqués et les plus riches. Les classes créatives, industrieuses et de services ne se répartissent pas de la même façon dans la ville, estime Florida dans son rapport. “Les classes sociales demeurent le facteur déterminant de la vie américaine." 

MAJ : en France, le Centre d’observation de la société rapporte que les pauvres vivent principalement en ville. A compléter et à discuter avec les analyses et commentaires autour de l’ouvrage de Christophe Guilluy sur la France périphérique.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.