Retour sur les enjeux 2005 : La parole à l’image

« Blogs, moblog, diaporamas personnels, albums publics ou limités aux proches, photos pouvant être annotés, commentés ou dupliqués, tout cela participe d’une évolution notable de l’internet. (…) Le web sera peut-être bien davantage une vaste banque de données mondiale d’images qu’un recueil de pages. » Enjeux 2005

Finalement, c’est la parole plus que l’image qui a marqué 2005. Le « podcast », n’a pas été élu terme de l’année par le New Oxford American Dictionary pour rien. Stimulé par l’adhésion de quelques médias traditionnels qui se sont timidement mis à cette nouvelle forme de diffusion, leur succès montre que les sons ont plus attirés notre attention que les images cette année. Même si cette innovation en décontenance certains.

Le phénomène du podcasting a été encouragée également par l’émergence de nouveaux outils – moteurs et portails – dédiés aux flux audios et vidéos, dont l’emblématique iTunes. Mais il n’y a pas que lui, Loomia, Odeo, Podemus, Audioblogs… sont quelques-uns des services qui ont émergés cette année.

Et l’image alors ? Tout est prêt pour l’accueillir – ou presque. Les entrepôts à vidéos sont prêts pour recevoir les utilisateurs : Daily Motion, YouTube, Vimeo… ou bientôt, l’attendu Vpod TV. Plusieurs signaux laissent à penser que, dans la continuité du son, cette année 2006 pourrait bien être celle de la vidéo en ligne. Manque peut-être encore l’outil simple d’utilisation qui rendra cette explosion possible. De ce point de vue, l’essor des caméras numériques de ces dernières années semble plutôt jouer comme un frein : ce sont probablement les téléphones mobiles qui vont populariser le vidéocasting. La prédiction de Cyril Fiévet n’avait peut-être qu’un an d’avance.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Prophétie autoréalisatrice de début d’année ? 😉

    Ent otu cas, si cette tendance se confirme, il va falloir de la bande passante et de la fibre optique partout pour supporter ces échanges…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *