« La technophobie est un leurre » – Comptoir

Le comptoir livre une longue interview de l’historien François Jarrige, auteur de Technocritiques, et spécialiste de la contestation du progrès technique. Il revient sur le mythe de la neutralité de la technique démonté par Jacques Ellul, sur l’interdépendance des systèmes techniques…

L’enjeu n’est pas de s’opposer radicalement à la technique, ni de choisir entre un futur high tech ou le retour aux cavernes, mais de rester conscient et de garder les yeux ouverts face à l’omniprésence des technoprophéties et des discours sacralisant l’innovation. S’opposer aux techniques comme le nucléaire, les OGM, les grands équipements inutiles – pensons à certains barrages et aéroports – n’implique pas de s’opposer à la technique de façon abstraite mais de privilégier certaines trajectoires plutôt que d’autres, des techniques souples, légères, démocratiques, locales, propres, plutôt que les techniques gigantesques, polluantes, autoritaires, etc. On ne s’oppose jamais à la technique de façon générale et abstraite mais à certains types de techniques : refuser une technique c’est toujours en adopter une autre en retour.

(…) Comment faire la part entre les techniques utiles, douces, démocratiques, écologiques et celles qui sont oppressives, polluantes, contraires à la survie des éco-systèmes ? Cette question essentielle, déjà au cœur des réflexion de Lewis Mumford aux États-Unis ou d’un Ivan Illich, demeure plus que jamais centrale à l’heure des débats entre l’agroécologie et l’agriculture productiviste conventionnelle. L’agronome Marc Dufumier par exemple considère les technologies douces et démocratiques de l’agroécologie comme étant les seules véritablement « modernes » car adaptées aux enjeux du présent, alors que les technologies lourdes et fortement consommatrices en pétrole de l’agriculture capitaliste sont décrites comme désuètes, héritées de l’après-Seconde Guerre mondiale, lorsque le spectre des pénuries et la foi naïve dans le progrès technique dominaient.”

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.