Surveiller tout en se cachant est la forme la plus haute du pouvoir – Rue89

Claire Richard pour Rue89 est allé rencontré Frank Pasquale, l’universitaire auteur de The Black box society, la société de la boîte noire, qui rappelle que “la capacité de surveiller les moindres faits et gestes des autres, tout en cachant les siens, est la forme la plus haute du pouvoir.” Il souligne combien les Facebook et Google ont du succès non pas tant du fait de leurs compétences, que de leur pouvoir, “qui leur permet de surveiller tout le monde en
se soustrayant elles-mêmes aux regards”.

Pour Pasquale, il y a une collusion des élites de la surveillance, entre l’élite de la Silicon Valley, l’élite financière
de New York et l’élite du renseignement militaire de Washington. “Toutes
les entreprises de la Silicon Valley sont en permanence à la limite de
la légalité, en matière de fiscalité, de droit de la concurrence, de
protection de la vie privée… Et leur avantage tient souvent au fait
d’être liées à l’élite gouvernementale.”

“Aujourd’hui, sont concentrées un nombre considérables de richesse et de données dans les mains d’un tout petit nombre d’entreprises qui
maîtrisent des algorithmes clés. On peut donc dire que les algorithmes
accroissent les inégalités sociales au lieu de les redresser.”

Et le chercheur de recommander d’appliquer la protection de la vie privée.

“Le secret
commercial, dans bien des cas, n’est que l’appropriation des lois sur la
protection de la vie privée par les entreprises. A mon sens, chaque
mesure qui étend le secret commercial pour les entreprises doit être
compensée par une mesure équivalente dans la protection de la vie privée
des individus. Les courtiers en données ne devraient pas pouvoir avoir
un dossier sur moi sans que je puisse le consulter, l’annoter, le
contester et le faire modifier si besoin.”

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.