Demain, le jouet cognitif ? – TechCrunch

Elemental Path a développé le premier jouet cognitif, le CogniToys (vidéo), un jouet alimenté par le système d’intelligence artificielle d’IBM, Watson, rapporte TechCrunch. Ce petit dinosaure, qui fait surtout penser au Manuel illustré d’éducation pour Jeunes filles de L’âge de diamant, le roman de Neal Stephenson, n’est qu’une poupée connectée dotée d’un micro et d’un haut-parleur. Toute la technologie est distante et logicielle, ce qui permet à l’appareil d’évoluer constamment.

Le fonctionnement est assez simple puisque l’objet répond aux questions qui lui sont posées, lit des histoires, des blagues ou des contes, via une technologie de reconnaissance vocale. Ce jouet (ou plutôt se dispositif automatisé d’apprentissage) écoute l’enfant et lui répond. Et ses réponses évoluent avec les réponses qu’il a déjà apporté, l’âge de l’enfant, etc. Et le système apprend des réponses déjà faites à des questions similaires par d’autres enfants. Bref, le CogniToys est une sorte de Siri ou d’Echo pour les enfants… Pas sûr que ça les amuse beaucoup plus que nous.

Bien sûr, il ne saura pas répondre à toutes les questions et pour certaines, l’objet est programmé pour fournir des réponses toutes faites. Ainsi à la question d’où viennent les bébés, le jouet pourra répondre aux enfants de demander à leurs parents. On imagine que ceux-ci, via le tableau de bord qui leur permet de suivre les progrès de leurs enfants, pourront certainement circonscrire les questions à éviter… CogniToys devrait faire un bel outil d’éducation pour les créationnistes !

Il y a de grandes chances que le jouet, qui ne semble pas très très amusant, finisse dans un tiroir comme l’ont été avant lui les Tamagotchi et autres Furbi… Mais assurément, cette manière de concevoir l’éducation en la confiant à une machine dont on peut limiter ou programmer les règles morales me laisse songeur sur ce que des concepteurs entendent par éducation. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.