L’impression 3D, pas encore prête pour une consommation de masse – Computer World

Un rapport de Juniper Research semble montrer que les consommateurs ne sont pas encore prêts pour se lancer dans l’impression, 3D, explique Computer World. Pour l’instant, il manque à la fois des “killers applications” et un écosystème logiciel suffisamment riche pour permettre l’existence d’un marché de masse. Jusqu’ici il s’est vendu 44 000 imprimantes 3D pour un usage non professionnel. Il pourrait y en avoir un million en 2018, ce qui est certes bien mieux, mais reste marginal. Mais au delà de cette période, les choses pourraient changer, surtout si de grands acteurs comme HP se lancent dans ce domaine. Ce constructeur a en effet effectué plusieurs annonces alléchantes sur le sujet. La CEO d’ HP a en effet annoncé que sa compagnie avait résolu deux problèmes fondamentaux de l’impression 3D, la vitesse et la qualité de la surface.

Une annonce importante devait être effectuée ce printemps, mais a été repoussée à l’automne.

Certains analystes restent sceptiques quant à la capacité d’HP à faire bouger le marché. Selon Len Wagner, un spécialiste des investissements technologiques : “mon opinion personnelle est qu’il ne s’agit pas d’un marché assez mature, et s’ils (HP) ne s’y attaquent pas avec un niveau suffisant de soutien, le bon environnement et une maturité suffisante, cela fera beaucoup de bruit et cela fera acheter des actions, mais cela ne risque pas de transformer le marché”.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.