L’internet des objets… ubiquitaire – Elon University

A l’occasion de la parution d’un rapport du Pew Internet et de l’Elon University qui ont demandé à des milliers d’experts leur avis sur l’internet des objets, (@dweinberger) a eu une belle formule :

“Tout sera un capteur pour quelque chose d’autre”.

Pour Wired, Klint Finley revient sur le rapport, qu’il juge très pessimiste. Au-delà des problèmes de sécurité (Jerry Michalski, fondateur du think tank REX, explique ainsi que non seulement les appareils disponibles via l’internet seront vulnérables, mais qu’ils vont faire des choses que personne n’a conçu à l’avance dont la plupart ne seront pas désirables), la menace est celle d’un monde trop complexe pour notre propre bien (“Nous allons vivre dans un monde où beaucoup de choses ne fonctionnent pas et où personne ne sait comment les réparer”, explique Howard Rheingold). Pour Lee Raine, directeur du Pew Internet, l’Internet des objets pourrait conduire à une fracture numérique encore plus grande que celle que l’on connaît actuellement. Doc Searls rappelle qu’il n’y a aucune raison que les appareils doivent se connecter à l’internet plutôt qu’à des réseaux privés ou qu’ils n’utilisent pas le chiffrement. Pour lui, l’internet des objets est peut-être l’occasion de reprendre le contrôle, car ces objets, encore plus intimes et sociaux que nos profils peuvent peut-être encore se construire loin des plateformes centralisées de l’internet social.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.