Grandir dans un monde commercial – Medium

En réponse aux accusations du documentaire Generation Like, et notamment du fait que Douglas Rushkoff estime que les adolescents ne semblent même plus comprendre ce que signifie d’être vendus aux marques, l’indispensable danah boyd prend leur défense et nous rappelle ce qu’est que de grandir dans un monde commercial : 

“Les adolescents d’aujourd’hui sont désespérés de toutes formes de liberté. Dans un monde où leur mobilité physique est limité et où ils ont peut d’endroits où aller, ils sont profondément reconnaissants pour tout espace qui les acceptera. Parce que nous avons à peu près supprimé tout espaces publics permettant aux jeunes de se rassembler, ils trouvent leur liberté dans les espaces commerciaux et notamment dans les espaces commerciaux en ligne. Cela ne signifie pas que les adolescents apprécient les publicités qui les entourent, mais ils sont prêts à accepter cette nuisance en contrepartie de leur liberté à se socialiser avec leurs amis. Ils savent que c’est un compromis malsain mais ils sont plus qu’heureux de semer le désordre avec les données que les systèmes accumulent (sur eux). Ils grandissent dans un monde qui ne leur laisse pas beaucoup de choix. 

image

Ces adolescents ne vont pas critiquer leurs amis d’être vendus à ces systèmes parce qu’ils ont eux-mêmes déjà été vendus par les adultes dans leur monde. Ces adolescents veulent la liberté, et c’est notre faute s’ils n’en disposent pas, ailleurs que dans les espaces commerciaux. Ces adolescents veulent des opportunités alors que nous faisons notre possible pour restreindre celles auxquelles ils ont accès. Pourquoi devrions-nous attendre d’eux qu’ils se révoltent contre la surveillance commerciale dont ils sont l’objet alors que chaque adulte de leur monde surveillent chacun de leurs mouvements pour "leur propre bien” ? Pourquoi les adolescents devraient-ils déplorer la commercialisation des espaces publics quand ceux-ci sont les seuls espaces dans lesquels ils se sentent authentiques ?“

Ne blâmons pas les adolescents conclut boyd. 

"Nous avons créé cette société axée sur le commerce. Les adolescents tentent juste de comprendre comment vivre en elle.”

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.