La maison intelligente : pourquoi je ne suis pas pressé – Wall Street Journal

Christopher Mims n’est pas pressé d’habiter dans une maison intelligente confie-t-il au Wall Street Journal. Pourquoi ? Parce que la complexité introduite par l’automatisation l’emporte encore trop souvent sur la commodité, explique-t-il après avoir visité la maison d’Alex Hawkinson, le PDG de SmartThings. La domotique de 2014 ressemble à s’y méprendre à celle qu’on nous proposait déjà il y a 10 ans, la seule différence est qu’elle est devenue abordable. Mais pourquoi quelqu’un en voudrait ? Certes, désormais les promoteurs de la maison intelligente ne vous propose plus une solution tout en un capable de tout faire, mais des kits permettant de résoudre des problèmes spécifiques capables de surmonter plus facilement la réticence des utilisateurs à ajouter de la complexité à leurs environnements familiers. “Mais franchement, quelles autres personnes que celles qui ont des raisons très précises à automatiser une fonction de leur maison, voudrait le faire, quand bien même l’équipement serait gratuit ?”

Ceux qui travaillent dans ce domaine cherchent encore la killer app qui conduira à une large adoption…Pour certains, il s’agira de la sécurité, pour d’autres la surveillance des enfants ou la gestion de l’énergie. Mais ce qui est sûr c’est qu’il faudra qu’elle accomplisse quelque chose de nouveau, quelque chose que nos maisons actuelles ne savent pas accomplir, estime Mims, à l’image de cette lumière qui change de couleur dans la maison d’Alex Hawkinson quand le facteur dépose du courrier dans la boîte aux lettres. Les maisons intelligentes ne sont encore que des lieux d’expérimentations qui ajoutent de la complexité là où nous le désirons le moins… 

Hum, mais ça aussi on le voyait déjà il y a 10 ans ! Au final, la maison intelligente, c’est toujours un cauchemar pour l’utilisateur, comme le raconte cette petite fable publiée sur Nature où un frigo refuse de délivrer des aliments à sa propriétaire parce qu’elle a acheté des aliments pour ses employés depuis son compte personnel… 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.